Réglementation bac à graisse : tout savoir sur les obligations des professionnels de la restauration ou des métiers de bouche

Le bac à graisse fait l’objet d’une réglementation précise qui s’applique aux restaurateurs et aux métiers de bouche de manière générale. Quelles sont vos obligations ? Comment fonctionne le bac à graisse ? Comment l’entretenir ? Voici tout ce que vous devez savoir pour respecter la réglementation sur les bacs à graisse.

Bac à graisse réglementation : le bac à graisse est-il obligatoire ?

L’obligation d’installer un bac à graisse concerne tous les établissements du secteur de la restauration et des métiers de bouche : traiteur, charcutier, boulangers, etc. L’installation du bac à graisse est réglementée par le Code de l’Environnement et le règlement d’assainissement départemental.

Les eaux chargées en graisse, ne peuvent être rejetées dans les canalisations sans subir un pré-traitement, afin de préserver l’état du réseau d’assainissement, le bon fonctionnement des stations d’épuration, in fine l’environnement en cas de fuite liée à la corrosion.

Bon à savoir : l’achat et l’installation d’un bac à graisse peuvent faire l’objet de subventions, provenant de la CCI dont vous dépendez, ou de l’agence de l’eau locale. Par contre, il n’y a pas d’aides financières concernant l’entretien du bac, s’agissant cette fois de frais de fonctionnement.

Comment fonctionne le bac à graisse ?

Le bac à graisse est installé entre l’évacuation des eaux usées de votre restaurant et le point d’évacuation du réseau d’assainissement collectif. Il peut être enterré dans le sol ou posé en surface, mais il doit être facilement accessible pour l’entretien.

Lorsque les eaux usées arrivent dans le bac à graisse, les déchets solides vont être filtrés à l’entrée. L’eau passe ensuite dans un système de lamellaires, qui va séparer l’eau et les résidus graisseux. La graisse étant plus légère que l’eau, elle va remonter à la surface, créant une pellicule, quand l’eau pré-traitée va s’écouler par le fond du bac, pour aller rejoindre le réseau collectif. Ainsi, on obtient une eau plus claire, sans risque de pollution ou de bouchon dans les canalisations.

Bac à graisse réglementation : quelles sont vos obligations quant à l’entretien du bac ?

Pour l’entretien du bac, il est fortement recommander de réaliser une vidange et un nettoyage complet du bac de manière régulière.

Pour une efficacité optimale, on conseille de vidanger le bac à graisse 2 à 5 fois par an, au strict minimum. Pour éviter tout débordement et mauvaises odeurs, l’idéal est de passer un contrat d’entretien avec une entreprise spécialisée, qui se chargera de planifier avec vous : la vidange, le curage, mais aussi la collecte des déchets graisseux. En effet, les déchets de type HAU (Huiles Alimentaires Usagées) doivent faire l’objet d’une collecte dans des bidons hermétiques par une entreprise spécialisée, pour être recyclés. Il est interdit de les rejeter dans la nature, ou de les évacuer avec les ordures ménagères classiques.
Chez Suez, nous vous proposons le nettoyage complet de votre bac à graisse d’une contenance de 2 à 4m3, sans oublier le traitement des déchets collectés, dont nous assurons la traçabilité. Ainsi, vous êtes sûr de respecter la réglementation !