Que deviennent les huiles usagées ?

huiles alimentaires usagées

Les huiles alimentaires usagées ne peuvent ni être jetées aux ordures ménagères, ni dans les canalisations : elles doivent faire l’objet d’une collecte spécifique. Chez SUEZ, nous collectons les huiles usagées, mais surtout, nous les valorisons pour créer du biocarburant ! À quoi sert ce biocarburant ? Comment est-il réalisé ? SUEZ vous explique tout.

La collecte des huiles alimentaires usagées en vue de leur valorisation

Il est interdit de rejeter les huiles alimentaires usagées dans les canalisations, tout comme il est interdit de les mettre à la poubelle. En effet, dans les canalisations, les huiles usagées s’agglomèrent et se solidifient, créant de gigantesques bouchons. Ces bouchons génèrent des coûts de maintenance élevés, qui sont ensuite impactés sur les impôts. De plus, si des preuves pointent dans la direction de votre restaurant, vous risquez des poursuites judiciaires. D’après l’article L 541-21-1, Article R 543-226 du code de l’environnement « A compter du 1er janvier 2012, les producteurs ou détenteurs de quantités importantes d’huiles alimentaires sont tenus d’en assurer le tri à la source en vue de leur valorisation. »

Jeter ses huiles alimentaires aux ordures ménagères n’est pas une meilleure idée : vous risquez de perturber le travail des éboueurs, d’endommager les incinérateurs, occasionnant des coûts de collecte et de traitement des déchets qui, encore une fois, seront répercutés sur vos impôts. De plus, il s’agit là d’une perte de matière première importante, puisque les huiles alimentaires peuvent être valorisées et servir comme biocarburant.

Afin de promouvoir le tri des déchets et leur valorisation, SUEZ vous propose un service de collecte des huiles alimentaires, en vue de leur recyclage en filière spécialisée. A partir de 120 litres stockés, cette prestation est gratuite pour les professionnels des métiers de bouche ! Non seulement, vous serez dans le respect de la loi, mais vous agirez pour l’environnement sans dépenser un sou.

Huiles alimentaires : quel recyclage des déchets de restauration ?

Après leur collecte, les huiles alimentaires usagées sont transportées par nos soins dans nos centres de traitement spécialisés. Nous avons une usine de prétraitement des huiles “fondoir” où les impuretés sont filtrées puis les huiles sont décantées plusieurs fois pour extraire les résidus de l’eau. Il est ensuite incorporé dans les pompes à hauteur de 8 % : et oui, nous roulons déjà en partie grâce à nos déchets !

Si le recyclage des huiles alimentaires est encore à ses débuts, la France fournit déjà 5 % de la production mondiale de biocarburant, se plaçant ainsi au rang de 4ème fournisseur mondial. Quand on sait que le biodiesel produit à partir d’huiles usagées émet 83 % de CO2 en moins, 93 % de dioxyde de soufre en moins, 98 % de poussières en moins et 45 % de composés organiques volatils en moins par rapport au diesel d’origine fossile, cela donne envie d’aller encore plus loin.

C’est pourquoi, en 2016, SUEZ et Total se sont associés pour augmenter la collecte des huiles alimentaires de 25 % en France. Grâce à cette collecte accrue et au nouveau site de La Mède, nous contribuons activement à la transition énergétique, en produisant un biocarburant plus propre, qui puise moins dans nos ressources naturelles, et qui plus est, Made in France !