Que deviennent les déchets recyclables ?

Les déchets recyclables permettent chaque année de créer de nouveaux objets, de nouvelles matières premières, en limitant au maximum l’utilisation de nos ressources naturelles. Comment sont traités les déchets recyclables ? Que deviennent-ils ? SUEZ vous dit tout.

Déchets recyclables : que deviennent-ils ?

Si, il y a quelques années, la plupart de nos déchets étaient envoyés en décharge, les mesures prises par l’Europe et le gouvernement français ont aujourd’hui largement instauré le recyclage dans notre quotidien. Les campagnes de sensibilisation se sont succédé et les consignes de tri sont devenues de notoriété publique. Aujourd’hui, on estime que 68 % de nos emballages (papiers, cartons, plastiques) sont recyclés, ce qui est déjà une belle avancée.

Une fois les recyclables séparés des ordures ménagères, et le verre déposé en point de collecte, chaque type de déchets part en filière spécialisée. Ces différentes filières vont alors transformer les déchets en nouveaux objets, en nouvelles matières, ou les valoriser pour produire de l’énergie.

Chez SUEZ, l’environnement et le recyclage sont des thématiques qui nous tiennent à cœur. Ainsi, chaque année, nous développons des solutions pour professionnels et particuliers afin d’encourager le recyclage et la valorisation des déchets. Pour ce faire, nous proposons la livraison à domicile de big bag et de bennes que nous venons récupérer ensuite, pour vous débarrasser de vos encombrants, déchets verts, gravats, etc. Nous assurons ensuite leur traitement en filière spécialisée et œuvrons ainsi pour le respect de l’environnement.

Quelle seconde vie pour chaque type de déchet recyclable ?

Chaque type de déchet recyclable permet de créer de nouvelles matières premières, ou de produire de l’énergie, afin de préserver au maximum nos ressources naturelles. Ainsi, les déchets recyclables peuvent connaître des sorts variés :

–          Les déchets en verre : le verre est recyclable à l’infini ! Une fois fondu, il peut de nouveau prendre la forme d’une bouteille, d’un pot, d’un flacon. On estime que le recyclage d’une tonne de verre permet d’économiser 700 kg de sable.

–          Les déchets plastiques : les déchets recyclables plastiques peuvent faire l’objet de nombreuses transformations. Selon leur couleur et leur composition, ils peuvent devenir une couette, un pull, une poubelle, un arrosoir ou encore une polaire.

–          Les déchets recyclables en papier et carton : tout comme, le verre, le papier peut être recyclé pour redevenir… du papier ou du carton. Cependant, le papier ne peut pas être recyclé plus d’une dizaine de fois, car il finit par perdre de sa qualité. Une tonne de papier recyclé permettrait de sauver 17 arbres, soit 1,4 tonne de bois.

Des déchets qui ne se recyclent toujours pas

De nombreux progrès ont été effectués cette dernière décennie autour du recyclage en France. Une ombre au tableau persiste malgré tout : les déchets non recyclables. En 2018, ils représentaient 30 % des déchets émis en France. On parle alors de déchets ultimes, puisque nous ne sommes pas encore en mesure de leur trouver une valorisation. Parmi ces déchets : les batteries de voiture et d’appareils électroniques, les bombes de peinture vides, certains déchets médicaux et déchets ménagers.

Ces déchets ultimes sont, pour le moment, stockés ou enfouis dans des centres spécialisés dans le stockage de déchet. Leur manipulation et leur stockage font l’objet d’un cadre légal précis, pour empêcher toute pollution et préserver l’environnement et la santé publique.