Gravats, DIB… Comment trier ses déchets industriels ?

Les déchets industriels, du carton aux gravats, en passant par les solvants, peuvent prendre des formes diverses. Il n’est pas toujours évident de s’y retrouver pour respecter les consignes énoncées par le code de l’environnement, quant à la gestion des déchets. Découvrez les conseils de SUEZ pour assurer le tri et la valorisation de vos déchets industriels.

Valorisation des déchets industriels : quels sont les différents types de déchets ?

Les déchets industriels produits en France chaque année se comptent en millions de tonnes. Afin de protéger l’environnement et d’optimiser nos ressources, la valorisation des déchets industriels est indispensable. Mais avant de valoriser les déchets, il faut d’abord les trier. Pour ne pas faire d’erreurs, il faut être capable d’identifier les différents types de déchets :

  •    Les déchets industriels banals (DIB) : il s’agit de produits usagers (invendus, papiers, équipements hors service), de déchets de production, de matériaux (cartons, moquettes, métaux), et d’emballages usagés (sacs, bidons, palettes).
  •    Les déchets inertes : ils se constituent de gravats, de matériaux de construction ou de démolition, de carrelage, de faïences, de béton, etc.
  •    Les déchets industriels dangereux (DID) : il s’agit de déchets polluants, pouvant représenter un risque pour la santé ou pour l’environnement. Ils sont identifiés en trois catégories : les déchets organiques (peintures, huiles, solvants), les déchets minéraux solides (cendres, boues, résidus de combustion), et les déchets minéraux liquides (solutions chimiques minérales, acides).

Comment trier pour assurer la valorisation des déchets industriels ?

Le code de l’environnement encadre la gestion des déchets industriels en France. Chaque entreprise est tenue d’assurer ou de faire assurer la bonne gestion des déchets (collecte, transport, traitement). Elle doit aussi veiller à maîtriser les coûts de ce traitement et à réduire ses déchets au maximum. Chez SUEZ, nous vous accompagnons dans cette démarche à travers des prestations pour tous les secteurs d’activités.

  •    Trier les déchets inertes et les déchets industriels banals  

Les déchets industriels banals et inertes doivent faire l’objet d’un tri à la source, ou être redirigés vers un centre de tri. Le tri à la source permettra de réduire les coûts, mais demande du temps pour être mis en place et pour trouver un processus efficace. Pour une solution « clé en main », SUEZ vous propose des services de tri, de collecte, de transport et de valorisation des déchets adaptés à vos besoins.

Si vous prenez le tri en charge, les déchets recyclables doivent être séparés des déchets non-recyclables (dits ultimes). Les recyclables (bois, plastique, papiers, ferrailles et métaux) doivent être redirigés vers des filières spécialisées. Les déchets ultimes non-dangereux doivent être envoyés en installation de stockage des déchets non dangereux ou en installation de stockage des déchets inertes (IDSI) classées. Ils pourront faire l’objet d’une valorisation énergétique dans un second temps.

  •    Trier les déchets dangereux

Les déchets dangereux doivent obligatoirement faire l’objet d’un tri à la source. Ils doivent être séparés et stockés par typologies de déchets, pour éviter toute synergie dangereuse entre les produits. Les déchets dangereux doivent être entreposés dans des zones de stockage délimitées et signalées. Les contenants doivent être adaptés au type de déchets pour éviter toute pollution des sols ou de l’environnement.

Le transport des déchets dangereux doit être assuré par un prestataire certifié. Les déchets seront alors dirigés vers des installations spécialisées dans les déchets dangereux. Certains types de déchets pourront être recyclés après traitement, d’autre feront l’objet d’une valorisation énergétique ou d’un enfouissement.