Comment fonctionne une fosse septique ?

fosse-septique

La fosse septique permet d’assainir les eaux usées rejetées par vos toilettes, lorsque votre domicile ne peut être raccordé au système d’assainissement collectif. Comment fonctionne une fosse septique ? Quelles sont les différentes étapes du processus d’assainissement ? Découvrez les réponses dans cet article.

Qu’est-ce qu’une fosse septique ?

La fosse septique permet d’assainir les eaux de vannes (eaux usées des toilettes) pour les habitations non raccordées au  système d’assainissement collectif. Il s’agit d’une cuve en PVC ou en béton, enterrée dans le jardin. Elle est placée sous le niveau de l’habitation pour permettre un bon écoulement des eaux usées.

D’une habitation à une autre, la contenance de la fosse septique varie. La fosse septique nécessite un contrôle régulier. Il est recommandé d’effectuer une vidange complète tous les 4 ans. Cela permet d’éviter les débordements, de vérifier l’installation pour prévenir des fuites et d’éventuels dysfonctionnements. Attention, certains gestes risquent de détériorer votre fosse septique, comme l’utilisation trop fréquente de produits détergents. Il est déconseillé de jeter d’autres détritus que le papier toilette dans vos WC, pour ne pas boucher l’entrée de la fosse septique.

Comment fonctionne une fosse septique ?

  • La séparation des liquides et des solides par décantation physique

Lorsque les eaux de vannes sont évacuées dans la fosse septique, les liquides et les solides se séparent naturellement grâce à la décantation physique. Les résidus les plus lourds tombent dans le fond, formant une boue. Les liquides quant à eux, remontent vers la surface, formant ce qu’on appelle « l’écume ».

  • Transformation des solides en gaz

Dans les eaux usées sont naturellement présentes des bactéries anaérobies qui jouent un rôle important dans votre fosse septique, les produits détergents peuvent les tuer c’est pourquoi il est nécessaire de limiter leur utilisation. Elles se développent dans un environnement sans oxygène, et se nourrissent des solides organiques, soit de la boue formée dans le fond de la fosse septique. En digérant cette boue, les bactéries vont la transformer en gaz. Le gaz va être rejeté dans la nature par le système de ventilation de la fosse septique. Le gaz en question est alors sans danger pour l’environnement ou pour notre santé, il s’agit simplement de carbone recyclable. A cette étape du processus, les solides ont été évacués et les eaux de vannes s’en trouvent déjà plus claires.

  • Exemple : Traitement des eaux clarifiées dans le champ d’épuration

Pour rejeter les eaux de la fosse septique dans le sol sans risques pour l’environnement, les eaux clarifiées peuvent passer par un champ d’épuration. Le champ d’épuration se constitue d’un réseau de drains de distribution en plastique, disposés dans des tranchées de gravier par-dessus une couche de sol. Les bactéries présentes dans les tranchées et dans le sol vont absorber les résidus de matière organique restant dans les eaux clarifiées. L’azote ammoniacal présent dans les eaux usées et dangereux pour l’environnement est alors transformé en nitrates, un composant moins polluant. Les eaux sont alors suffisamment claires pour être rejetées dans le sol sans danger.