Déchets dangereux, de quoi s’agit-il ?

Les déchets dangereux sont des déchets dont la production, la gestion et la destruction sont particulièrement encadrées. Ils représentent un danger pour la santé et pour l’environnement, et ne peuvent être jetés dans la nature sans engendrer de pollution grave. Pour tout savoir sur la gestion des déchets dangereux en France, voici les explications de SUEZ.

Un déchet dangereux, c’est quoi ?

Un déchet dangereux, est, par définition, un déchet qui représente un danger pour la santé humaine ou pour l’environnement. La liste exhaustive des déchets dangereux est établie par le code de l’environnement. Pour figurer sur cette liste, les déchets doivent comporter au moins une des 15 propriétés de danger fixées par la directive cadre déchet de 2008 (révisée en 2014). Parmi ces propriétés : le caractère inflammable, infectieux, cancérigène, toxique ou explosif du déchet.

En France, il est strictement interdit de relâcher des déchets dangereux dans la nature. Si la plupart d’entre eux sont générés par l’activité industrielle, nous manipulons également des déchets dangereux au fil du quotidien. Parmi les déchets dont la gestion et l’élimination sont réglementées :

  • Les déchets contenant des PCB (polychlorobiphényles) et PCT (polychloroterphényles), qui sont des polluants organiques persistants ;
  • Les déchets amiantés ;
  • Les véhicules hors d’usage ;
  • Les déchets médicaux (DASRI) ;
  • Les huiles minérales et synthétiques entières usagées ;
  • Les déchets de l’agrofourniture ;
  • Les produits chimiques émis par les ménages (bouteilles de gaz, produits contenants des solvants, etc.)

Quelle gestion des déchets dangereux en France ?

Plusieurs règles strictes entourent la gestion des déchets dangereux. Tout d’abord, ces déchets doivent faire l’objet d’un emballage et d’un étiquetage spécifiques afin d’être clairement identifiables. Ensuite, il est formellement interdit de mélanger différents types de déchets dangereux entre eux pour éviter de multiplier les risques, ou de générer une réaction chimique.

Depuis son lieu de production jusqu’au lieu d’élimination, le déchet dangereux est systématiquement accompagné d’un bordereau de suivi, qui permet d’identifier tous les acteurs qui l’ont manipulé. Bien sûr, la gestion de déchets dangereux doit se faire dans un cadre adapté : l’entreposage est réglementé afin de protéger au maximum l’environnement et les personnes qui sont en contact avec ces déchets. Le transport de déchets dangereux doit lui aussi répondre à de nombreuses règles et ne peut être effectué qu’après déclaration de l’entreprise.

Pour détruire les déchets dangereux, plusieurs solutions existent en France. Certains déchets sont simplement enfouis ou incinérés, après stabilisation. D’autres font l’objet de traitements plus spécifiques : traitement physico-chimique minéral ou organique, traitement biologique, traitement par bio-rémédiation. Les procédés sont encore complexes et pour certains peu efficaces, mais heureusement, la production de déchets dangereux tend à la baisse depuis 2010, et de nouvelles solutions sont à l’étude.